• 3, rue Louissaint, Bourdon.

  • imedis@agenceimedis.com

  • (509) 2940-9383

Don d’un millier de vaccins contre le choléra à l’OFATMA

L’OFATMA recoit un don d’un millier de vaccins contre le choléra de l’agence pharmaceutique locale Importation de Médicaments et de Distribution S.A. (IMEDIS), ce vaccin qui doit être administré en 2 doses procure une immunité pendant 5 ans contre la maladie.

Port-au-Prince, le 24 août 2016 – (AHP) –L’Office d’Assurance Accidents, des Maladies et Maternité, (OFATMA), a reçu ce mercredi de l’agence pharmaceutique locale ”Importation de Médicaments et de Distribution S.A.’’ (IMEDIS), un don d’un millier de vaccins contre le choléra.

Le directeur général de l’OFATMA,  le Dr Max Saint-Albin qui s’est réjoui de ce don,  a précisé que ce vaccin protège pendant une période de 5 ans.  Il a precisee que le vaccin  doit être administré en deux doses pour  procurer une parfite immunité au cours de cette prériode contre la maladie.

Max Saint-Albin fait savoir que le personnel soignant de l’hôpital OFATMA et les habitants des zones avoisinantes  en seront les premiers  bénéficiaires.

Il a exprimé le  souhait que le Minjstère de la Santé publique et de la population MSPP entame des démarches auprès de cette agence pour la poursuite de ce partenariat public-privé.

Des habitants de la zone qui ont bénéficié du vaccin contre le choléra se sont réjouis de cette initiative de l’OFATMA et ont eux aussi.
demandé au gouvernement de favoriser la poursuite de cete initiative.

Ce don intervient au moment où l’ONU a reconnu son implication dans l’intoduction du choléra en Haïti, par le biais de ses casques bleus népalais, même si cete reconnaisance ne s’est toujours pas faite officiellement.

Les matières fécales des casques bleus ont été deversées dans la Rivière Meil (Bas Plateu central), un affluent du Fleuve Artibonite,  contaminant ainsi l’eau consommée alors par une bonne partie de la population.

Du 20 octombre 2010  au 20 aout 2016,, le choléra  a contaminé en haïti   quelque  790 469 personnes pour 463 561 hospitalisations et 9392 décès.

Toutefois, il s’agit là de chiffres officiels, car pour beaucoup de secteurs, la maladie aurait de loin emporté  plusx de 10.000 haïtiennes et haïtiens. Et l’on s’attend à ce que l’ONU assument effectivement ses responsabilités vis-à-vis du pays que l’on se plait, en bon paternaliste,  à considérer comme le pays le plus pauvre des Amériques.

Source: AHP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.